Publié par : houcine896 | 26 avril 2014

La bonne direction et la science



La bonne direction et la science

Selon Abou Musa (qu’Allah l’agrée), le Prophète ( صلى الله عليه وسلم)   a dit : « La bonne direction et la science avec lesquelles Dieu m’a envoyé sont comparables à une pluie se déversant sur une terre. Une partie de cette terre est fertile, elle absorbe l’eau et fait pousser l’herbe et la verdure en abondance. Une partie de cette terre est aride, elle retient l’eau, Dieu en fait donc profiter les gens. Ainsi, ils en boivent, s’en servent pour l’irrigation et l’utilisent pour la culture. Enfin, une autre partie de cette terre est stérile, elle ne retient pas l’eau et ne fait pousser aucune plante non plus. La partie fertile est comparable à celui qui a reçu la bonne compréhension de la religion et qui a su tirer profit de ce que Dieu m’a révélé. Il l’a donc appris et l’a enseigné à autrui. La partie aride de cette terre est, quant à elle, comparable à celui qui a appris cette science mais n’a su en tirer lui-même profit. Enfin, la terre stérile qui ne retient pas l’eau est comparable à celui qui n’accepte pas la bonne direction que Dieu m’a chargé de transmettre. » [Bukhari et Muslim]pluie

Publicités
Publié par : houcine896 | 27 mars 2014

La convoitise

La convoitise

J’ai constaté que la convoitise que l’âme éprouve pour ce qui lui est interdit augmente avec la sévérité de l’interdiction. Parmi les premiers hommes, je vois Adam (‘aleyhi salam) qui, lorsqu’il s’est vu interdire de toucher à l’arbre, le convoita, malgré le nombre des arbres qui pouvaient le dispenser de toucher à celui-là.

On dit dans les proverbes « L’homme désire ce qu’il ne peut avoir et s’enflamme pour ce qu’il n’a pas. »

On dit aussi « Si on imposait la faim aux hommes ils se résigneraient mais si on leur interdisait de piler de la fiente pour en manger, ils en auraient envie! » On ne nous empêche d’y toucher, diraient-ils, que pour une raison que l’on ne veut pas nous dire.

Il y a à cela deux raisons que j’ai découvertes.

La première c’est que l’âme ne supporte pas d’être privée de quelque chose. Elle peut, cependant, supporter une privation dans les limites physiques du corps, mais si, par une interdiction, on donne à cette privation une réalité intellectuelle, son impatience devient grande. Ainsi, un homme pourra rester enfermé chez lui pendant un mois sans souffrir, mais dites-lui : « Tu ne sortiras pas de chez toi pendant toute une journée », il trouvera cela trop long!

La seconde raison est que l’âme accepte difficilement de se plier à un joug, c’est pourquoi elle trouve agréable ce qui est illicite et n’apprécie guère ce qui est licite. C’est pourquoi elle s’asservit devant ce qu’elle voit et qu’elle préfère plus facilement que devant ce qui est préférable.

 

Extrait : Méditations de Ibn al-Jawziy.

Par l’imam Ibn al-Jawziyy

Corbeaux

Publié par : houcine896 | 6 mars 2014

Il est temps …

Il est temps…

Comme le dirait un savant
Chaque chose en son temps
Mais jusqu’à présent
L’homme perds son temps
Pourtant
La mort l’attends
Chaque seconde qui passe diminue son temps
Est t’il incrédule ou est il inconscient
N’est il pas étonnant
L’homme à qui l’on donne 24h de temps
Et qui passe son temps
Aux rires et aux amusement
Et cet autre insouciant
Qui se dit croyant
dont le rappel de la fin des temps
Ne provoque que bâillement
Ou sont donc les musulmans
Soumis au Maître du temps
Et qui constamment
Se rappellent des 50 milles ans
Du jour du jugement
L’heure est venu maintenant
Pour ceux qui sont conscient
De réveiller ceux qui sont absent
Au rappel du Tout Puissant
Les cinq prières évidemment
Faite vite car le temps
Lui s’écoule mais ton ennemi satan
Te fait croire que tu as tout ton temps….

w.francillon

o_cours-n1-la-perte-de-temps-35

Publié par : houcine896 | 7 février 2014

Le vrai sens de l’Amour en Allah

coeurmain

Celui qui pose la question :

Celui qui aime quelqu’un en Allah doit il lui dire je t’aime pour Allah?

Cheikh :

Oui mais l’amour pour Allah a un prix très élevé, peu s’en acquitte, est ce que vous savez quel est le prix de l’amour en Allah, est ce qu’il y a parmi vous quelqu’un qui connaît son prix?

Qui connaît et donne la réponse?

Quelqu’un dans l’assistance :

Le prophète صلى الله عليه وسلم a dit :

« 7 seront ombragé sous l’ombre d’Allah le jour où il n’y aura pas d’ombre que la sienne… »

parmi lesquels deux hommes s’aimant en Allah se réunissant pour cela et se séparant pour cela.

 

Cheikh :

Cette parole est bonne en elle-même mais ce n’est pas la réponse à la question, ceci est la définition a peu près de l’amour en Allah mais ce n’est pas la définition complète.

Ma question à moi est : quel est le prix que doit s’acquitter l’un envers l’autre, deux personnes qui s’aiment pour Allah?

Et je ne veux pas dire la récompense de l’au -delà, je veux dire dans ma question quel est la preuve scientifique concernant l’amour d’Allah entre deux personnes qui s’aiment.

Ce peut être deux hommes qui s’aiment mais leur amour est formel, il n’est pas véridique.

alors quel est la preuve de l’amour véridique??

Quelqu’un dans l’assistance :

Qu’il aime pour son frère ce qu’il aime pour lui-même ?

Cheikh :

Ça c’est la description de l’amour ou quelque une d’elles

Quelqu’un dans l’assistance :

(traduction rapprochée) :

« Dis: «Si vous aimez vraiment Allah, suivez-moi, Allah vous aimera … » (sourate al imrane 31)

Cheikh :

Ça c’est la bonne réponse à une autre question

Quelqu’un dans l’assistance :

La réponse peut se trouver dans le hadith sahih :

« trois chose si quelqu’un les a en lui trouvera le sucré de la foi »..parmi lesquels les deux qui s’aiment pour Allah »??

Cheikh :

Ça c’est le résultat de l’amour en Allah, c’est à dire, le fait de trouver la douceur (le sucré) de la foi dans son coeur.

Quelqu’un dans l’assistance :

(traduction rapprochée) :

 » Par le Temps! L’homme est certes en perdition, sauf ceux qui croient, accomplissent les bonnes œuvres, s’enjoignent mutuellement la vérité et s’enjoignent mutuellement l’endurance. « (sourat al asr)

Cheikh :

c’est bien, c’est la réponse, et l’explication est que :

Si je t’aime vraiment pour Allah je te suis en te conseillant et toi aussi tu dois faire pareil avec moi.

Et cette façon de se suivre dans le conseil est très rare chez ceux qui prétendent s’aimer en Allah, car cet amour-là (l’autre) il peut y avoir un peu de sincérité mais il n’est pas complet, car chacun ménage l’autre de peur qu’il ne s’énerve ou qu’il s’en aille, ainsi de suite..

A partir de là, le prix de l’amour en Allah c’est que nous soyons sincères envers l’autre et ceci par le conseil. il lui ordonne le bien et lui interdit le blâmable tout le temps, sans arrêt il le suit dans son conseil plus que son ombre.

Et c’est pour cela, il est véridique ce qui a été rapporté sur la façon de faire des compagnons lorsqu’ils se séparaient, que l’un lisait à l’autre (traduction rapprochée) :

« Par le Temps! L’homme est certes, en perdition, sauf ceux qui croient et accomplissent les bonnes œuvres, s’enjoignent mutuellement la vérité et s’enjoignent mutuellement l’endurance ». (sourat al asr)

Cheikh Mouhammad Nacer-dine Al-Albany –

ref : المصدر: الحاوي من فتاوى الألباني . ص 165-166

copié de salafyat.com

Malcom X

« Jamais je n’ai connu d’hospitalité aussi sincère ni de fraternité aussi bouleversante que celles des hommes et des femmes de toutes races réunis sur cette vieille Terre Sainte, patrie d’Abraham, de Mohamed et des autres prophètes des Saintes Écritures. Durant toute la semaine qui vient de passer, j’ai été à la fois interdit et charmé par la bonté et la gentillesse déployées, autour de moi, par des personnes de toutes les couleurs.»

« J’ai eu la chance de visiter la cité sainte de la Mecque, j’ai fait sept fois le tour de la Ka’aba, guidé par un jeune nommé Mohammed; j’ai bu l’eau du puits de Zam-Zam, j’ai fait sept fois l’aller-retour, en courant, entre les collines de Safa et Marwa. J’ai prié dans l’ancienne cité de Mina et j’ai prié sur le Mont Arafat.»

« Il y avait des dizaines de milliers de pèlerins, qui étaient venus de partout à travers le monde. Ils étaient de toutes les races, il y avait des blonds aux yeux bleus et des noirs africains. Mais nous nous soumettions tous aux mêmes rituels, dans un esprit d’unité et de fraternité que mes expériences, aux États-Unis, m’avaient amené à croire impossible entre un Blanc et un Noir.»

« L’Amérique a besoin de comprendre l’islam, parce que c’est la seule religion qui ignore le racisme. À travers mes voyages dans le monde musulman, j’ai rencontré, discuté et même mangé avec des gens que nous aurions considéré comme des Blancs, aux Etats-Unis – mais la mentalité du Blanc était absente de leur esprit et avait été remplacée par l’islam. Jamais auparavant je n’avais vu une telle fraternité réunissant des gens de toutes les races. »

« Peut-être serez-vous renversés par ces mots, surtout venant de moi. Mais ce que j’ai vu et vécu au cours de ce pèlerinage m’a obligé à réviser certaines idées qui étaient miennes, à rejeter certaines conclusions auxquelles j’étais parvenu. Cela n’a d’ailleurs pas été très difficile. Car en dépit de mes fermes convictions, j’ai toujours été un homme qui sait faire face à la réalité et qui l’accepte, qui aime vivre de nouvelles expériences et apprendre de nouvelles choses. J’ai toujours gardé un esprit ouvert, ce qui est nécessaire à une flexibilité qui va de pair avec toute quête intelligente de la vérité. »

« Au cours de mes onze derniers jours, ici, dans le monde musulman, j’ai mangé dans le même plat, bu dans le même verre, dormi sur le même tapis et prié le même Dieu que mes frères musulmans aux yeux les plus bleus, aux cheveux les plus blonds et à la peau la plus blanche qui soient. Dans leurs paroles comme dans leurs actes, les musulmans « blancs » sont aussi sincères que les musulmans « noirs » d’Afrique, qu’ils soient du Nigéria, du Soudan ou du Ghana. Nous sommes véritablement frères. Parce qu’ils croient en un seul Dieu, ils excluent de leur esprit, de leurs actes et de leurs comportements toutes considérations raciales.»

« J’ai pensé, en les voyant, que si les Blancs américains admettaient l’Unicité de Dieu, ils pourraient peut-être admettre également l’unicité de l’homme et ils cesseraient de s’affronter, de nuire à autrui pour des raisons de couleur.»

« Le racisme étant le véritable cancer de l’Amérique, nos “chrétiens” blancs devraient se pencher sur la solution islamique du problème; solution qui a fait ses preuves, et qui pourrait peut-être intervenir à temps pour sauver l’Amérique d’une catastrophe imminente – celle-là même qui s’est abattue sur l’Allemagne raciste et qui a fini par détruire les Allemands eux-mêmes.»

« Chaque heure passée ici en Terre Sainte m’a permis de mieux comprendre le problème racial des États-Unis. On ne saurait blâmer le Noir pour son agressivité dans ce domaine : il ne fait que réagir à quatre siècles de racisme conscient de la part des Blancs. Mais si le racisme mène l’Amérique au suicide, je crois que les jeunes Blancs de la nouvelle génération, ceux des universités, verront ce qui crève les yeux, et que nombre d’entre eux opteront pour la vérité spirituelle. C’est le seul moyen qu’ait encore l’Amérique d’éviter le désastre auquel mène inévitablement le racisme.»

« Jamais je n’ai été honoré comme ici. Jamais je ne me suis senti plus humble et plus digne. Qui aurait cru qu’un simple Noir américain serait comblé de tant de bénédictions. Il y a quelques nuits de cela, un homme que l’on aurait appelé un « homme blanc », aux Etats-Unis, un diplomate de l’ONU, un ambassadeur, un ami des rois, m’a gracieusement cédé sa suite à l’hôtel, m’a donné son lit pour la nuit. Jamais je n’aurais même rêvé d’être l’objet d’un pareil honneur, d’un honneur qui, aux Etats-Unis, aurait été réservé à un roi, et non à un Noir.»

« Louanges à Dieu, le Seigneur des mondes! »

Publié par : houcine896 | 11 décembre 2013

Le temps c’est de l’argent …?

Tire bénéfice de cinq choses avant cinq choses :

– ta vie avant ta mort, ta santé avant ta maladie, ton temps libre avant ton activité, ta jeunesse avant ta vieillesse, ta richesse avant ta pauvreté –

[ Hadith Authentique rapporté par El Hakim]

 

Publié par : houcine896 | 5 décembre 2013

La passion

 

desire

Selon Cheikh al-Islam Ibn Taymiyya, s’il est vrai que l’amour et la haine sont par essence des passions, c’est en fait suivre son amour et sa haine sans une guidée d’Allah qui est prohibé, et c’est pourquoi Allah dit à Son Prophète Dâwûd : «  Ne suis pas ta passion, sinon elle t’égarera du sentier d’Allah ». ‘Umar ibn ‘Abd al-‘Azîz a dit : « Ne sois pas comme celui qui suit la vérité tant que celle-ci s’accorde avec sa passion, et qui contrevient à la vérité quand cette dernière ne s’accorde plus avec cette même passion ; si tu te comportes ainsi, alors tu ne seras pas récompensé pour la vérité que tu auras suivi, en revanche, tu seras puni pour t’y être opposé ». Ibn al-Qayyim, qu’Allah lui fasse miséricorde, quant à lui, affirme que si le serviteur suit sa passion, alors son jugement et sa clairvoyance s’en trouveront altérés, son âme lui fera voir le bon sous la forme du mauvais et le mauvais sous la forme du bon ; ce serviteur confondra alors le vrai du faux, dès lors, comment lui sera-t-il possible de tirer profit du rappel, de la méditation et de l’exhortation à faire le bien ? Ibn Taymiyya, qu’Allah lui fasse miséricorde, dit que l’homme a été créé inique et ignare, donc, sa nature profonde n’est pas portée sur la science, mais elle le pousse plutôt à commettre le mal. La poursuite de la passion est l’objet du blâme dans de nombreux versets du Noble et Saint Coran ; de surcroît, Allah use des pires qualificatifs pour décrire les gens qui possèdent cet attribut. Allah, le Puissant et le Grand, dit à propos de ceux qui ont poursuivi leur passion (sens du verset): « Vois-tu celui qui prend sa propre passion pour divinité ? ». En effet, toute personne qui ne se réfère pas dans toutes ses affaires au Coran, à la Sunna ou bien aux gens de science, se réfère obligatoirement à sa passion, et l’on ne peut même pas dire qu’elle a suivi sa raison : «  Vois-tu celui qui prend sa propre passion pour divinité ? Allah l’égare sciemment et scelle son ouïe et son cœur et étend un voile sur sa vue. Qui donc peut le guider après Allah? Ne vous rappelez-vous donc pas ? ». Si tu recommandes à quelqu’un d’avoir recours au Livre d’Allah, à la Sunna de Son Messager () ainsi qu’aux paroles des gens de science, mais que ce dernier ne prend pas en compte ce conseil, voici ce que signifie son refus : « Mais s’ils ne te répondent pas, sache alors que c’est seulement leurs passions qu’ils suivent. Et qui est plus égaré que celui qui suit sa passion sans une guidée d’Allah ? » ou encore : «  Et qui est plus égaré que celui qui suit sa passion sans une guidée d’Allah ? Allah vraiment, ne guide pas les gens injustes » ou encore : « Certes, les injustes ont suivi leurs passions sans aucune science ». Le Messager d’Allah () a dit : « Ce que je crains pour vous, c’est que l’appétit de vos sexes et de vos ventres ainsi que vos passions ne vous égarent ».

Publié par : houcine896 | 30 novembre 2013

Ma foi , ma conviction

Abou Hourayra (que Dieu l’agrée) a dit : Le Prophète (paix et bénédiction de Dieu sur lui)
s’étant un jour montré au public, un homme vint lui dire : « Ô Envoyé de Dieu! Qu’est-ce que la foi? ».
– « C’est, répondit-il, de croire en Dieu, à Ses anges, à Son Livre, à Sa rencontre, à Ses Prophètes et à la Résurrection ».
– « Ô Envoyé de Dieu! Qu’est-ce que l’Islam? », reprit l’homme.
– « L’Islam, dit le Prophète, consiste à adorer Dieu sans jamais Lui donner d’associés, à s’acquitter de la prière prescrite, à verser l’aumône légale (Az-Zakâ), à jeûner le ramadan ».
– « Ô Envoyé de Dieu! Qu’est-ce que la perfection (al-‘ihsân)? », demanda l’homme.
– « C’est, répliqua le Prophète, d’adorer Dieu comme si vous Le voyiez. Car bien que vous ne le voyiez pas, Lui certes vous voit ».  – « Ô Envoyé de Dieu! Quand est-ce qu’aura lieu l’Heure Suprême? », reprit l’homme. « L’interrogé, dit-il, n’en sait pas plus que celui qui interroge. Je vous parlerai plutôt de ses prodromes : Quand l’esclave enfantera son maître; que les va-nu-pieds seront à la tête des gens; et que les pâtres des moutons se vautreront dans leurs constructions élevées. Cette Heure fait partie des cinq (événements) que Seul Dieu détient le secret ». Et le Prophète (paix et bénédiction de Dieu sur lui) de réciter ce verset : La connaissance de l’Heure et auprès de Dieu ; et c’est Lui qui fait tomber la pluie salvatrice; et Il sait ce qu’il y a dans les matrices. Et personne ne sait ce qu’il acquerra demain, et personne ne sait dans quelle terre il mourra. Certes Dieu est Omniscient et Parfaitement Connaisseur. L’homme s’éloigna aussitôt et quand le Prophète (paix et bénédiction de Dieu sur lui) ordonna de le faire revenir, personne ne put déceler la moindre trace de l’homme. « Cet homme, dit alors le Prophète (paix et bénédiction de Dieu sur lui), est Gabriel; il est venu enseigner aux hommes leur religion ».

terre et ciel

Publié par : houcine896 | 16 novembre 2013

Les formes du shirk

shirk=dangerQu’est-ce que le Shirk ?

 

 Le Shirk c’est le fait d’accorder à un autre qu’Allah ce qui revient à Allah de droit, en lui reconnaissant une part dans Sa Seigneurie, dans Son adoration, ou dans Ses Noms et Caractères.

 Le Shirk est effectivement la plus immense des injustices comme Loqman a dit à son fils : Traduction relative et approchée : « Le Shirk est certainement une immense injustice »S31 V13 

Ibn Mas’oud -qu’Allah l’agrée- a dit : « J’ai dit : « Ô Messager d’Allah ! Quel est le plus immense des péchés ? » Il dit : « D’accorder un associé à Allah alors qu’Il t’a créé » ; je dis : « Et puis après ? » Il dit : « De tuer ton enfant de peur qu’il partage ta nourriture » ; je dis : « Et puis après ? » Il dit : « De faire l’adultère avec la femme de ton voisin »  Boukhari & Mouslim

 Il est indispensable de savoir que le Shirk se divise en deux parties.[2] 

 

La grande association (al shirkoul akbar)

 

C’est l’association qui contredit le Tawhid à sa base même.

C’est le fait d’adorer un autre avec Allah en l’invoquant ou en lui faisant des sacrifices ou en ayant une totale confiance en lui, qu’il s’agisse d’un prophète ou d’un allié d’Allah ou d’un ange ou d’un Djinn ou d’un tombeau…

Remarque : Celui qui jure par un autre qu’Allah en étant convaincu que la personne sur laquelle il jure peut lui être bénéfique, lui nuire ou bien qu’elle est plus en droit, dans ce cas ce sera du Shirk Akbar et non du Shirk Asghar

Il fait sortir l’individu de l’Islam[3], Allah dit : Traduction relative et approchée : « Allah ne pardonne pas qu’on Lui associe quoi que ce soit et en dehors de cela Il pardonne à qui Il veut  » S4V48

La personne s’éternisera éternellement en Enfer : Allah a dit : Traduction relative et approchée :  » Quiconque associe à Allah, Allah lui interdit le Paradis et son refuge sera le feu  » S5V72

Le Shirk Akbar rend toutes les autres œuvres vaines. Allah a dit: Traduction relative et approchée : « Si tu commets de l’association tes œuvres seront vaines » S39V65

Ce Shirk peut être apparent c’est-à-dire extérieur (Dahir)
Ex :
– Invocation des morts . image N°2
– Sacrifice pour les Djinns et les tombeaux. image N°5

ou encore caché (Khafi).
Ex :
Avoir de l’espoir, de l’humilité ou de la crainte envers un mort. image N°2

 

La petite association (al shirkoul asghar)

La petite association qui n’attaque pas le Tawhid à sa base mais le rend imparfait.

Les savants le définissent comme suit :

– Tout ce qui est désigné dans les textes comme étant du Shirk mais qui n’est pas réprimandé de sorte à atteindre le Shirk Akbar.

– C’est ce qui pourrait être un moyen d’accéder au Shirk Akbar :
Es-Sa’di a dit : « …Tout ce qui est un moyen d’accéder au Shirk Akbar, que ce soit des motivations, des paroles, des actes mais qui n’atteignent pas le degré de l’adoration »

– C’est également ce qui est cité dans les textes comme étant du Shirk Asghar :
Le Prophète -prières et bénédiction d’Allah sur lui- a dit :
 « Ce que je crains le plus pour vous c’est le Shirk Asghar »Rapporté par Ahmad

– Ce que les compagnons ont expliqué comme étant du Shirk Asghar :
Le Prophète -prières et bénédiction d’Allah sur lui- a dit :
 « Celui qui jure par un autre qu’Allah a fait du Shirk »Rapporté par Tirmidhi – Hadith Hassan
Ibn ‘Abbass -qu’Allah l’agrée- a expliqué ce Hadith en disant que le fait de jurer par un autre qu’Allah était du Chirk Asghar

– Et Chadad ibn ‘Aouss a dit : « Au temps du Prophète nous considérions l’ostentation comme faisant partie du Chirk Asghar »3

Celui qui commet ce genre de Shirk, ne sort pas de l’Islam.

Si certains savants considèrent que celui qui commet le Chirk Asghar se fera forcément châtié en fonction du Chirk qu’il a commit, et bien, il ne s’éternisera pas en Enfer.

Ce Chirk ne réduit pas à néant toutes les autres œuvres. Allah a dit :Traduction relative et approchée : « Si tu commets de l’association tes œuvres seront vaines » S39V65
Ce verset désigne le Chirk Akbar et non le Chirk Asghar.

Le Chirk Asghar, lui aussi, peut être apparent (Dahir)
Ex :
– Porter des amulettes. image N°6
– Jurer par autre qu’Allah

ou caché (Khafi).
Ex :
Ostentation du Musulman (concerne les actes) 

Publié par : houcine896 | 14 novembre 2013

Mehdi Kabir- Avec le Prophète d’Allah Loût

Older Posts »

Catégories